vendredi 4 mars 2011

NANCY Place Thiers

La première photo au vu des voitures et des tenues vestimentaires des passants peut être datée des années 1928/1935.

photo du 1er Mars 2011

8 commentaires:

  1. Je dirais même aujourd'hui c'est bien pire qu'avant !

    RépondreSupprimer
  2. Le grand magasin... le printemps ? C’est là que mon père m’a acheté ma première casserole en alu. Par la suite je me suis acheté des couverts en inox guy degrenne qui ont été le début de la ménagère que j’ai toujours. Je m’y suis fait le petit plaisir de m’offrir des (deux : un orange et un vert) pulls chaussettes bien moulants et au dessus du nombril comme il se doit.
    Au Rch de l’immeuble à droite c’était un bistrot et des copains avaient fait du strip sur les tables et sont partis au poste pendant que d’autres allaient détruire des papiers "compromettants" qu’ils avaient chez eux (c’était juste après 68)
    A gauche l’Excel, une longue histoire d’amour...

    RépondreSupprimer
  3. Adolescente je ne sais pas l'expliquer mais j'aimais beaucoup "les magasins réunis". Je me souviens qu'il y avait au sous sol les arts ménagers et au dernier étage un salon de thé. A cette époque il y avait une certaine ambiance dans ce grand magasin. Dommage qu'on ait pas su la conserver car aujourd'hui l'accueil est très froid et le personnel du magasin ne vous regarde même pas. Mais bon c'est le dernier "grand" magasin qu'il reste à Nancy.

    RépondreSupprimer
  4. C'est vrai qu'il était super ce magasin, on y trouvait des vis, des boulons, des poissons rouges, des oiseaux, des meubles, du tissu à la coupe, des vêtements, des fournitures scolaires ... bref on pouvait passer sa journée à visiter le magasin et vous avez raison, l'ambiance était très sympahique.

    RépondreSupprimer
  5. Cette place a urgemment besoin d'un sérieux renouvellement. Car à l'heure actuelle, qu'il s'agisse de sa physionomie, de son revêtement ou de ce qu'elle contient, elle ne mérite pratiquement plus la dénomination de "place", tant les gens ne font qu'y transiter, sans même la voir.

    RépondreSupprimer
  6. Une vraie nostalgie ce magasin : il fallait voir les yeux écarquillés des enfants admirant les vitrines de Noel, les ménagères et les bricoleurs s'affairant au sous-sol, le foisonnement autour des fournitures scolaires au rez de chaussée au moment de la rentrée des classes, le 4ème étage et son rayon alimentaire, et...pour moi, avec mes rêves de gamin : le 2ème étage au moment de Noel avec les tas de boîtes ainsi que les maquettes de trains exposées
    J'ai presque l'impression de les avoir encore en face de moi

    RépondreSupprimer