dimanche 27 mars 2011

NANCY les quartiers en mutation

Rue Henri Bazin actuelle
Rue Henri Bazin à l'époque de l'autopont et avant restructuration totale, où seule la maison d'angle avec la rue de Dieuze à droite subsiste.

photos
16 Mai 1988
et
21 Mars 2011

9 commentaires:

  1. polese sylvain27 mars 2011 à 09:59

    OOOh y avait un autopont à l'époque? ça je ne m'en souviens pas du tout lol et la grosse pancarte qu'on trouve normalement que sur le bord de l'autoroute en pleine ville mdr

    RépondreSupprimer
  2. Et avant l'autopont il y avait un pont levant le même que celui de Malzéville (avant la refonte de ce dernier). Bon dimanche

    RépondreSupprimer
  3. J'avais oublié ce pont alors que j'allais à l'école des Grands Moulins à la fin des années 70 et que j'allais régulièrement à la MJC Bazins en début des années 90. Je comprends pourquoi Nancy m'est devenue étrangère petit à petit. Je suis sûr d'être passé sur cette voie ferrée qui a été transformée en route mais je ne reconnaitrai plus jamais les lieux !
    Je trouve ça triste de faire table rase (photos précédentes) mais a priori, ça ne gêne pas tellement les Nancéens.

    RépondreSupprimer
  4. Ah bah si, y'en a quelques-uns que ça gêne, ou du moins à qui ça pose des questions.

    Je suis encore jeune, et je n'ai qu'un souvenir très très vague de l'autopont... mais un souvenir quand même.

    RépondreSupprimer
  5. Ce qui est dingue c'est qu'il m'a fallu cette photo pour m'en rappeler... et les autres lieux qui n'ont pas été pris en photo ?
    Je regrette notamment de ne pas avoir pris en photo derrière le Lycée de Beauregard quand il n'y avait qu'une route et des champs. D'ailleurs, qu'est devenu le couvent de la sapinière ? Screugneugneu !

    RépondreSupprimer
  6. A propos de l'aménagement urbain, il a dû y avoir une enquête publique, non ? Les Architectes de France sont-ils consultés pour ce genre de cas ?

    RépondreSupprimer
  7. Bah, quand on construit un truc (moche ou pas) à côté de chez toi, on ne te demande pas ton avis !
    Ça ne veut pas dire que les Nancéiens apprécient tout ce changement.
    Mais de là à toujours dire "c'était mieux avant", même si je le pense, je me garderais bien de généraliser.

    RépondreSupprimer
  8. IL y a des projets qui sont heureux et d'autres ratés. Là on est entre les deux. Avant c'était pas terrible car en mauvais état, mal entretenu, délaissé. Aujourd'hui ce n'est toujours pas terminé, c'est souvent insipide et sans ambition même si on se gargarise beaucoup avec pourtant une absence totale d'inventivité. Ce quartier est une succession ou presque d'immeubles standardidés. L'ancien Meurthe-et-Canal(que je ne connais que par photos) devait être restructuré en profondeur mais en tenant compte de son histoire, de son passé... Il fallait inventer de vraies nouvelles formes urbaines audacieuses tout en conservant une bonne partie de l'existant (des bâtiments XIXème, des sites industriels à reconvertir mais intéressants...). Cela aurait concilié respect du patrimoine et création contemporaine. Cela aurait surtout donné ou plutôt conservé une âme à ce quartier qui l'a perd un peu de fait. Un vrai quartier inscrit dans l'histoire de Nancy pourtant.

    Meurthe-et-Canal (ou Stanislas-Meurthe...) est un projet à demi terminé, à demi satisfaisant (ça pourrait être pire mais pas de quoi se gargariser non plus!) et qui a perdu la moitié de son âme, de son patrimoine : voilà pourquoi les nancéiens ne l'aime ni le déteste en général. Il n'a plus rien de spécifique si ce n'est la Meurthe et le Canal ;-b

    RépondreSupprimer
  9. Je viens d'apprendre que ma famille tenait une épicerie qui se trouvait à l'angle de cette rue :)

    RépondreSupprimer