samedi 28 janvier 2012

ECOLE DES TROIS MAISONS

Une partie des gosses de l'école de la rue St Fiacre
en Novembre 1943

mercredi 25 janvier 2012

SOUVENIRS DE LA RUE DE FONTENOY

Rue de Fontenoy, l'annexe de la MJC, ancienne école primaire de filles et maternelle jusqu'aux années 60/70. Ma première école jusqu'en Juin 1940...
La cour de l'école d'où je voyais notre immeuble à gauche, et d'où les parents voyaient leurs gosses jouer dans la cour lors de la "récré".
Les toilettes pour les tout petits
Le préau où nous jouions les jours de pluie, dont le sol est le même qu'avant la guerre. J'ai le souvenir très précis de nos jeux, en file indienne figurant le train et utilisant les bandes rouges comme rails. Il faut dire que les gosses du quartier cohabitaient avec le train de la rue Vayringe qui faisait partie de notre environnement.
Certaine fresques sont restées comme
Malborough s'en va-t'en guerre...
...Meunier tu dors...
Il pleut il pleut bergère !
La cour avec l'ancienne entrée de la cave, par laquelle on livrait le charbon pour le chauffage
Celle-ci désaffectée de nos jours est fermée par une barrière métallique
On voit l'accès aux caves
C'est par cet accès que les habitants du quartier Crôsne/Vayringe/Fontenoy/Charles Dusaulx venaient se réfugier dans l'attente que les allemands fassent sauter le pont Dusaulx. Pour les gosses que nous étions c'était "folklo" et une source de jeux dans ces immenses caves. Le jour ou le pont a sauté, cela a commencé de la façon suivante : coupure du courant et obscurité totale car c'était encore la nuit, un souffle important, et le bruit de l'explosion le tout en une seconde, avec les dégâts collatéraux dans tout le quartier, d'autant plus que le pont de la Meurthe a sauté quelque temps après.
Le pont de nos jours. Les allemands avaient installé des caisses d'explosifs en chicane sur la largeur du pont, ainsi que des mines. D'autres mines pendaient à chacune des arches, si bien que le pont fut littéralement coupé en deux. Peu après l'entreprise Ramelli installa une passerelle en bois pour permettre aux habitants de rejoindre le faubourg, cette passerelle se situant en contre-bas du pont à droite en allant au faubourg.
Cette photo montre le pont découpé pour son évacuation. Un pont "provisoire" fut installé jusque aux débuts des années 50. Il était en bois et ses piliers occupaient les bords du canal ne laissant la place que pour les tracteurs électriques.

photos de 1944 2006 et 2011

vendredi 20 janvier 2012

AVENUE DE STRASBOURG A NANCY




Avenue de Strasbourg, du côté de l'Hôpital Central
entre les années "30" et en 2012

mardi 17 janvier 2012

NANCY - QUARTIER FOLLER

La pointe des rues Foller et de Bitche en 2012
Le même endroit pris (vraisemblablement) dans les années 30. A noter que dans les années 75/80 l'établissement que l'on aperçoit, était un restaurant connu sous le curieux nom de "AU HARENG PUBERE". En fait il s'agissait de l'anagramme phonétique des nom et prénom de son propriétaire, Monsieur HUBERT PARENT.

lundi 16 janvier 2012

LA BRASSERIE GREFF A NANCY

Ce qui reste de la façade des Brasseries GREFF noyée dans une architecture moderne, rue de la Commanderie à Nancy.
Vestige de la grande époque des brasseries lorraines.
La publicité de 1938 pour cette brasserie fondée vers 1855 et qui termina ses jours une centaine d'années plus tard. Je garde le souvenir de leur "SODIBO" un jour de grande soif un certain jour de 1949 à Villey le Sec.

samedi 14 janvier 2012

LES INDUSTRIES ARTISANALES

Rue Henri Lepage à Nancy
Rue Henri Lepage, ce qui reste d'un atelier artisanal
des années d'avant guerre. Sa publicité de 1938 nous
indique son activité

jeudi 12 janvier 2012

mardi 10 janvier 2012

LES INDUSTRIES ARTISANALES

Publicité de 1938 pour les fabricants de couronnes mortuaires implantés à Nancy. Impossible de localiser celle de la rue Charles III du fait de la création de la rue des Soeurs Macaron à son détriment ce qui en a changé la numérotation. Par contre Valdenaire occupait l'emplacement de la boutique Princesse Tam Tam. Quant aux Ets Ruch il subsiste leur nom sur une partie des ateliers qu'ils occupaient rue Henri Déglin et angle rue Grandville.
Ancien local des Ets Valdenaire
Ce qui subsiste des Ets Ruch