lundi 7 février 2011

Ca a bien changé au Champ le Boeuf ...

Les animaux de l'ancienne ferme Saint Jacques
Dans un décor champêtre
Et la ferme Saint Jacques qui a donné son nom à la ZAC du même nom à Maxéville. La route qui passe devant la ferme reliait Maxéville à Gentilly et la RN 4. Elle existe toujours mais pas mal défigurée.

photos d'Août 1959

19 commentaires:

  1. Promenade de la ferme St Jacques à la ferme Ste Catherine, c'était le programme de la colo de Gentilly cet été de 1959 !
    Quelques fois nous allions aussi en promenade jusqu'à Bellefontaine, tout ça à cette époque était encore la pleine campagne ...

    RépondreSupprimer
  2. Qu'est ce qui est pas mal défigurée la route ou la ferme Saint Jacques ? Je ne vois pas où c'est.

    RépondreSupprimer
  3. Je ne sais même pas où se trouverait encore une route bordée d'arbres au tour de Nancy.
    Poupou

    RépondreSupprimer
  4. La ferme a été démolie depuis longtemps, et à cet endroit précis, la sortie de l'A31 vers le Champ le Boeuf et Haut du Lièvre coupe cette route.

    RépondreSupprimer
  5. C'est donc à cet endroit que se trouve actuellement le magasin AUBADE ? On a donc démoli la ferme pour construire la route, elle ne me parait pas si vétuste.

    RépondreSupprimer
  6. Le paysage a été bouleversé complètement avec d'abord la création du quartier du Champ le Boeuf en 1971 (j'ai publié des photos de ces travaux), l'A 31 et la ZAC St Jacques.La route sur la photo existe toujours puisqu'elle aboutit à la RN 4 devant chez RENAUT.
    Mais avec les aménagements divers depuis cette époque allez savoir où se trouverait la ferme St Jacques ?

    RépondreSupprimer
  7. Il y a certainement moyen de superposer des cartes IGN au 25 000 ème et/ou des photos aériennes.

    RépondreSupprimer
  8. Je me suis souviens d'une Véronique (ALBRESCHT ?)qui venait à l'école La fontaine, elle demeurait dans cette ferme et n'était pas spécialement syma.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je me souviens aussi de Véronique ,une enfant très gâtée par ses parents ,une petite peste !

      Supprimer
    2. Je pense que c'est la même personne.

      Supprimer
  9. Bonjour. J'ai habité sur le quartier du Champ-le-Boeuf de 1984 à 1998, plus précisément rue de la Seille, dans les blocs situés derrière le centre commercial "La Cascade". On empruntait la rue de la Seille, il y avait un pont qui passait au dessus de l'autoroute (pas la passerelle construite dans les années 1990) puis une route et on était à la ferme Saint-Jacques. J'ai connus des voisins qui allaient y acheter du lait. Vers 1992, la ferme était démolie ou en passe de l'être, j'y ai même trouvé un fer à cheval, que j'ai toujours. On prenait le même chemin pour descendre dans les bois jusque Bellefontaine, il y avait une sacrée pente. Les gamins du Champ-le-Boeuf y construisaient des cabanes. Ensuite, il y a eu dans le coin une usine de composants électroniques, je crois, qui a fermé ses portes au bout de quelques années. C'était avant la construction du Zénith, de la zone Saint-Jacques II et des cliniques et tutti quanti....

    RépondreSupprimer
  10. la ferme était en partie réquisitionnée pendant la seconde guerre mondiale par les allemands.Un mirador observait l'axe Toul Nancy. Un jeune adolescent y a perdu la vie dans ces champs autour de la ferme.Il ramassait de l'herbe et se relevait de temps en temps quand une balle l'a couché définitivement.Sa mère l'a ramassé et transporté dans une brouette jusqu'à cette ferme occupée par les allemands afin de connaître la raison de sa perte.
    Il avait été pris pour un terroriste, terme employé aux réfractaires du régime.

    RépondreSupprimer
  11. Les zones St Jacques doivent leur nom à une ancienne ferme, la ferme St Jacques, qui trônait à côté d’un vaste champ par lequel on pouvait, parait-il, rejoindre Toul à pied, et qui se trouvait à l’emplacement de l’actuel Champ-le-Boeuf.

    RépondreSupprimer
  12. Je me souviens très bien de cette ferme, sur le chemin pour aller du Haut du Lièvre à Bellefontaine. Il existait un chemin qui partait de la Polyclinique Gentilly (c'est tout ce qu'il y avait à l'époque à cet endroit)pour longer la carrière Solvay et déboucher sur la route qui reliait Maxéville (en passant sous les wagonnets!) au futur Champ le Bœuf. Le Zénith n'était encore à l'époque qu'une ancienne carrière dans laquelle nous allions chercher des fossiles...

    RépondreSupprimer
  13. Vous vous souviendrez peut-être, si vous avez emprunté ce chemin, d'un petit monument (je me demande s'il n'était pas dédié à Marie Marvingt d'ailleurs) dans une petite clairière...(?)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    2. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
  14. Effectivement au bout d'un petit chemin de terre,derrière la polyclinique il y avait un monument carré assez bas . D'après ce que je sais, cette stèle était en l honneur de deux aviateurs morts à cette endroit pendant la guerre. Par contre qui est Mme Marie Marvingt s'il vous plait,merci et à bientôt.

    RépondreSupprimer
  15. Je découvre que Marie Félicie Élisabeth Marvingt, née à Aurillac (Cantal) le 20 février 1875 et morte à Laxou, est grande sportive, mais quel est le lien avec Maxéville ? Merci, cordialement.

    RépondreSupprimer